Sheikhan – Un nouveau Mîr (chef suprême) a été élu à Lalish le 27 Juillet 2020. Le nouveau chef et donc Mir de tous les  yézidis, est Hazim Beg, fils de Mîr Tahsin Beg, décédé en janvier de cette année.

Nouveau Mîr des yézidis : Hazim Beg (EP 2017)

Le conseil religieux et la famille du chef décédé ont élu Hazim Beg, 56 ans, nouveau Mîr après de longues discussions. La nouvelle tête a été solennellement couronnée à Lalish aujourd’hui. Hazim Beg porte désormais le titre de Mîr et est à la fois le chef politique des yézidis dans le monde et président du Conseil religieux ainsi que Mîr de la Principauté de Sheikhan. Mîr Hazim Beg suit les traces de ses ancêtres, qui ont successivement occupé le poste de la lignée des Mîrs  depuis le 14ème siècle.

L’élection a été précédée de longues querelles au sein de la famille du chef décédé. Outre Mîr Hazim Beg, il y avait d’autres membres de la famille élargie, dont sa femme Mayan Beg. Beaucoup au sein de la communauté yézidis s’étaient prononcés en faveur de la nomination officielle d’une femme à la tête des yézidis pour la première fois de son histoire. Le Conseil religieux et la famille du Mîr en ont décidé autrement. Les cousins ​​de la famille ont également revendiqué le poste, mais n’ont pu l’emporter.

Mîr Hazim Beg n’est pas très populaire parmi les yézidis en raison de ses opinions politiques. C’est l’une des raisons pour lesquelles son père Mîr Tahsîn Beg est considéré comme le dernier Mîr reconnu par presque tous les yézidis. Mîr Hazim Beg, cependant, a de nombreuses années d’expérience. Au cours des dix dernières années, il avait de plus en plus représenté son père au niveau politique international et connaît presque tous les politiciens kurdes et irakiens de haut rang. De plus, Mîr Hazim Beg a été membre du Parlement kurde pendant plusieurs années.

Les politiciens kurdes et irakiens et les personnalités publiques ont exprimé leur soutien au nouveau chef des yézidis. Mîr Hazim Tahsin Said Ali Beg prend la direction des yézidis dans l’une de leurs pires crises et va faire face à des tâches difficiles.

ÊzîdîPress Français 20 Octobre 2020.

PARTAGER
Article précédentLe dernier prince yézidi